in

Le présent ne sera pas dans l’avenir

5 raisons qui pourraient grandement influencer notre place dans l’histoire

On parle beaucoup de l’environnement, de ce qui risque d’arriver à notre espèce d’ici quelques années. On essaie de donner à nos enfants une planète en meilleure forme et des solutions pour la continuité de la race humaine. Mais si la terre venait qu’à vivre un scénario apocalyptique et que l’humanité était vouée à sa perte? Qu’est-ce qu’il resterait de l’ère contemporaine pour les humains du futur qui n’ont pas connu notre époque? Qu’est-ce que des archéologues extraterrestres retrouveraient dans les décombres d’une humanité qui cesserait, disons… en 2020? Apparemment, pas grand chose.

1. Le plastique se désagrège.

On sait que le plastique dans les dépotoirs (et dans la nature, gang de sales) prend plusieurs centaines d’années à disparaître, par contre les objets que nous tenons à conserver refusent de rester en un seul morceau. Un article du New York Times révélait que plusieurs musées sont en train de voir leur collection contemporaine moisir tranquillement. En 2006, les habits des Astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin ayant servi à la mission Apollo 11 ont dû être retirés du National Air and Space Museum de Washington. Les 21 couches des différents polymères: Nylon, Néoprène, Mylar, Dacron, Kapton et Téflon se dissolvaient dans l’air. Le phénomène ne s’étend pas seulement aux objets ayant servi à la conquête spatiale mais à tout ce qui peut avoir une valeur culturelle et nostalgique. À croire que la maison du futur de Mosanto à Disneyland n’aurait probablement pas survécu à l’usure du temps.

L’expo Barbie des Cours Mont-Royal n’est pas exclue du lot des pièces de collections qui tournent devant nos yeux.

Comme ton vieux Super NES, il y a une usure qui se créer et un vieillissement des matériaux. On a tous blâmé nos parents et leur fumée de cigarette dans la maison mais le jaunissement de l’électronique était en fait causé par l’exposition de l’Acrylonitrile butadiène styrène aux rayons UV. Plus précisément les pièces ayant une forte concentration de protection contre les flammes (d’où le fait que certains morceaux te ta NES sont jaunes et d’autres encore gris. Les parties grises ont moins « d’anti-feu » dedans). Désolée maman pour mes accusations du passé… Ne recommence pas à fumer pour autant!

2. Nos souvenirs sont dans un nuage

On a tellement vanté les mérites du nuage pour la sauvegarde de nos données mais si on y pense bien, dans un scénario semblable au bogue de l’an 2000, nos photos de bébé et nos fichiers dropbox pourrait disparaître tout aussi rapidement dans une panne massive. iCloud n’est pas éternel, Facebook n’est pas éternel, Skyrock semble par contre être plus qu’éternel….

Vos photos de 2006 ne partirons JAMAIS JAMAIS JAMAIS!!! (en passant, c’est le skyrock de ma soeur) 

Advenant la destruction totale de l’internet et des systèmes informatique, plusieurs institutions verraient la totalité de leurs archives détruites à jamais. Plus d’accès aux dossiers santé, plus d’accès aux comptes bancaires. Pour ceux qui arrivent toujours à faire des copies « tangibles » de leur information. la vitesse à laquelle la technologie s’est développé fait que pour beaucoup. les CDs de sauvegardes que vous avez fait au début 2000 se sont perdus, rayés, usés ou vous ne possédez tout simplement plus la technologie pour les lire.

Cette fente n’existe plus sur mon ordinateur depuis 2010

Et si on revient à l’usure du plastique avec temps. Les CDs sont fragiles et peuvent s’abîmer facilement. Le contenu des clés USB peuvent s’effacer au moindre choc d’électricité statique (histoire vécue) et mon iPod video qui avait la capacité d’être un disque dur externe m’a forcé à le formatter quand je l’ai branché sur un ordinateur avec un système d’exploitation plus récent.

Il reste alors que les symbols « old school » de notre ère. Le papier imprimé, les constructions laissées par l’homme et quelques journaux et périodiques, tous sujets aux intempéries. La technologie numérique/nuagique demeurera dans le néant. On est mieux de casser tous nos DVD-R et retourner aux microfiches et espérer qu’on déterre nos capsules temporelles.

3. Pas d’hommes pour raconter l’histoire des hommes

Peut être qu’on peut s’alarmer de la situation ou crier enfin la victoire de notre agenda feminazi, mais le chomosome Y (celui qui permet de déterminer le sexe masculin dans le développement du corps) est en voie de disparition… Ok… Il lui reste 4.6 millions d’années MAIS il est quand même voué à disparaître.

La bande dessinées Woman World de Aminder Dhaliwal raconte un monde ou un désordre génétique amène que des naissances au chromosome XX et la disparition totale du XY chez l’humain. On se retrouve trois générations plus tard dans des ruines de notre propre civilisation et plusieurs groupes de femmes qui essaient tant bien que mal de préserver l’histoire et la connaissance humaine, sans aucune notion ou souvenir des hommes sur terre. Une belle réflexion qui nous fait aussi réaliser que bien des éléments de notre vie moderne risquent d’être perdus dans l’éventualité d’un retour forcé aux technologies analogues et à la tradition orale.

Paul Blart, flic du mail ; le Veau d’Or des peuples féminins du futur.

Les livres d’histoire, les oeuvres d’art existeraient toujours mais dans un monde dominé par les femmes avec des livres ne mentionnant que les hommes, est-ce que les informations jusqu’à maintenant enseignées comme des faits deviendraient que des histoires exagérées? De belles légendes fictives d’un temps révolu ou les hommes étaient dépeints comme des héros? Jacques Cartier et René Lévesque passeraient peut-être de figures historiques à personnages de contes de fées.

4. On doit être privé d’oxygène pour se fossiliser

Les archéologues du futur désireux d’étudier nos corps doivent retrouver des restes humains privés d’oxygène ou d’élément pathogènes favorisant la décomposition. Si nous voulons nous assurer de la survie d’une partie de nos gogosses, on doit s’assurer que notre espèce disparaisse dans un environnement sec et protégé des intempéries. Je propose le volcan, Pompéi a fait une pas pire job précédemment…

Good job, les boys!

Les températures arides et désertiques semblent être notre destin pour l’entièreté de la planète… Et au rythme où les espèces disparaissent, je ne serait pas étonnée qu’il ne reste plus de rapaces pour dépouiller nos carcasses. Le résultat possible d’une absence de d’éléments qui se nourrissent de bébittes qui trainent à terre pourrait alors être la momification. Les corps se déshydrateraient comme du beef jerky, desséchés dans un état solide, inaltérés par les éléments naturels.

Momies vieilles de près de 1500 ans découvertes à San Pedro de Atacama au Chili. Je les surnomme les Chill-Mummies parce qu’elles ont pas bougé gros en 1000 ans.

Il y a aussi l’autre sorte de désert, en haute altitude. Près de 300 personnes ont péri en tentant d’escalader le Mont Everest. Le manque d’air, le mal des montagnes et l’épuisement sont bien souvent la cause de ces décès. Ces conditions de congélateur sont aussi plus que favorables pour la préservation des tissus dans la neige. En 1999, le cadavre de George Mallory , qui avait gravi la montagne 75 ans auparavant, a été retrouvé dans un état presque impeccable (NSFW Les photos de sa découverte ici. Je place un petit avertissement, je trouve ça plus troublant que des momies, personnellement). Son suit de tweed déchiré par l’usure aux grands vents, la chair de son dos et de ses bras complètement intact mais solidifiée par le froid et l’absence d’oxygène.

Donc, il y a encore de l’espoir pour préserver un peu de l’humanité dans le futur. Claudette de St-Anselme sera peut être plus là mais Green Boots va rocker les 90’s pour toujours!

WATATOW!!! S’t’au boutte!! Grimper l’Everest c’est super débile écoeurant! Ben plus pété que ton Sega Genesis! YO!

5. On était peut être pas si intéressant que ça

Peu importe le sort de l’humanité, l’histoire et les conditions météo du futur, une chose et sûre. L’histoire ne retient que quelques années dans une décennie, et quelques années dans un siècle. Si on peut résumer les 80’s aux cheveux crêpés et à une playlist de 100 tounes, on est tout aussi bons pour dire que le 17e siècle était l’époque de la piraterie sans mentionner le reste. Il y a des chances que le 20e siècle n’ait de marquant que Andy Warhol et l’arrivée de la télévision. Pour ce qui est du 21e siècle, on a encore beaucoup d’années en banque qui risquent d’être pas mal plus marquantes que l’arrivée de facebook ou Chatroulette.

« Le 21e siècle, communément appelé l’ère Memoji. Suite à la démise de Snapchat, l’humanité avait dorénavant le choix de devenir son propre avatar ou une face de licorne avec une langue en glitter »

Finalement, seul le temps nous dira ce qui aura réellement marqué notre époque. Continuons donc à vivre, à s’amuser, à bâtir un lègue pour l’humanité, par notre culture et nos avancées technologiques. On verra bien rendu là ce qui reste de nous dans 1500 ans!

Écrit par Constance Harvey

Constance est illustratrice et fondatrice/rédacteur en chef de La Pizza. Vous pouvez voir de ses créations visuelles un peu partout, principalement dans les allées de Dollarama puisqu'elle y a été designer d'emballage pendant un peu plus d'un an.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Quel personnage des Simpson êtes-vous?

Le manifeste du Livreur